Nietzsche le prophète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nietzsche le prophète.

Message  U-49 le Dim 27 Juin - 17:39

Nietzsche le prophète.



Né à Röcken,près de Leipzig,le 15 octobre 1844, Friedrich Nietzsche
appartient à cette génération pour laquelle le déchaînement des guerres
d'indépendance n'était désormais qu'un souvenir d'enfance.
Mais la mort de son père poussa le garçon de cinq ans à quitter
le presbytère du village pour la ville,et le garçon de quatorze ans le foyer
de sa mère et de sa soeur pour le cercle de camarades de l'école du village
de Pforta.
Ses années d'université se déroulèrent principalement dans l'environnement
culturel de Leipzig et dans le cercle d'amis de cette région.
Avant sa nomination,il est accepté à vingt-quatre ans comme professeur
de philologie classique à l'université de Bâle,et ainsi la Suisse devient
sa patrie professionnelle pour dix ans.Il ne peut donc participer à la guerre
franco-allemande que comme infirmier volontaire, d'autant qu'ne blessure
avait prématurément mis fin à sa première année de service.
Au coeur de l'esprit de compétition et de la valorisation des succès industriels
par ses contemporains,le garçon de vingt-huit ans commença à lutter
de façon impitoyable pour le droit à la vie de l'âme allemande,pendant quinze ans,
dans une soliture croissante.Au bout de dix années, le front commun
de la bourgeoisie replète et du matérialisme libéral, opposé à sa doctrine
de la vie fière et dangereuse,finit par avoir raison de sa résistance physique.
Dans les Alpes et en Italie,le solitaire médite, en lutte constante avec la douleur
qui triomphe en 1889.
Le 25 août 1900 le délivre,après des années d'aliénation mentale qu'il a passées,
soigné par sa mère et sa soeur.


Etranger dans un siècle qu'il a renié,ennemi de son entourage qui ne l'aimait pas
parce qu'il discernait son manque de valeur et l'exprimait sans ménagements,
Nietzsche vécut la vie d'un proscrit volontaire scrutant l'horizon à la recherche
de temps meilleurs dans l'isolement des hautes montagnes.
De ses rochers d'Engadine sur lesquels il s'était retiré,il regardait avec inquiètude
l'ouragan de la civilisation,de la démocratie et des conquêtes matérielles dans
lequel l'Europe menaçait de sombrer.
Ce que ses contemporains prenaient pour une expansion perpétuelle,il y discernait
une décadence croissante commençant à dissoudre toutes les existences nobles
dans le matérialisme le plus nocif.Plus proche des étoiles que du grouillement
de la ville,l'habitant de Sils Maria tournait son regard de visionnaire vers l'avenir
porteur d'un type d'hommes plus élevé, sur un âge dominé par un nouvel idéal
et de nouvelles valeurs, ce qui ne pouvait être atteint que par un détachement
volontaire des égarements du XIXè siècle.Nietzsche voyait le signe le plus funeste
dans le manque de motivation général, dans le relâchement croissant,dans l'inertie
de l'âme, de l'esprit et de la volonté, dans le bonheur grégaire de l'aisance bourgeoise.

" Je salue tous les signes indiquant le commencement d'un âge viril et guerrier
qui remettra en honneur la bravoure ! Car il doit frayer le chemin à un âge encore
plus grand et récolter la force dont celui-ci aura besoin,cet âge qui exprime
l'héroïsme et incite à la guerre par son idéal guerrier et sa logique.
Des hommes qui, en silence, solitaires, décidés,comprennent qu'ils doivent
s'accomplir en travaillant de façon discrète.Des hommes qui animent de leur esprit
les fêtes, le travail et les jours de deuil, étant des chefs solides et prêts quand
il faut, à obéir, de façon fière dans un cas comme dans l'autre,égaux à eux-mêmes:
des hommes dangereux, productifs, heureux.Cer, crois-moi !
Le secret pour avoir une vie vraiment riche et profitable,
c'est vivre dangereusement !"


Critique et prophète à la fois,Nietzsche montre la décadence menaçante
à ses contemporains saisis par l'ivresse du progrès,mais simultanément il pourfend
les pessimistes qui se laissent aller désespérément à croire au déclin,à cause
de leur résignation accablée,tandis qu'il leur présente sa vision d'avenir pleine
de couleurs lumineuses.Nous ne sommes pas les victimes d'une fatalité inévitable,
mais seule la volonté décide du redressement ou du déclin.

" Vouloir libère,car vouloir,c'est créer."


La création d'une grande culture et la réalisation des aspirations de l'humanité
constituent la mission des Allemands.Vers cet objectif, notre effort doit être

" de restaurer l'unité suprême entre la nature et l'âme de notre peuple.
C'est cette unité allemande que nous nous efforçons d'atteindre,même plus
ardemment que la réunification politique:l'unité de l'esprit et de la vie allemande."


Nietzsche constatait les lacunes existantes dans l'oeuvre de Bismarck.
L'unité intérieure du peuple,l'accord entre ses pensées et ses actes devait
être retrouvée.

" Formez en vous une image qui corresponde à l'avenir et ne soyez plus
des êtres superstitieux, des épigones."


Nietzsche a prononcé le mot décisif.Il invite les hommes à se débarrasser de la peur,
puisqu'ils ne sont que des épigones,de faibles descendants d'un grand passé qui
assombrit tout l'avenir parce que c'est un exemple inaccessible.
Ce n'est pas en tant qu'épigones dont l'existence sert de mesure,mais en tant
que précurseurs dont la grandeur reste à venir, que nous devons vivre.
Commencer un nouvel âge,un âge où règnent la grandeur et la souveraineté,
sans se retourner sur le passé, tel est le courage.
Pour cela, Nietzsche privilégie le courage, source de toutes les vertus.

" Le courage et l'aventure, le désir de l'incertain, du risque,le courage me semble
être la préhistoire de l'homme."


La guerre est aussi approuvée par Nietzsche.

" La guerre et le courage ont fait de plus grandes choses que l'amour du prochain.
Ce n'est pas votre compassion, mais votre bravoure qui sauva les victimes.
Qu'est-ce qui est bon ? vous demandez-vous.Etre brave est bon....
Vous devez aller à la rencontre de vos ennemis, vous devez mener votre guerre
pour vos idées !
Ainsi, vivez votre vie dans l'obéissance et la guerre ! Qu'importe une vie longue !
Quel est le guerrier qui veut être épargné ? Je ne vous épargne pas, je vous aime
foncièrement, mes frères de guerre ! "


Le chef va à la tête de ses guerriers en un renoncement héroïque,
sacrifié à lui-même.

" Peu importe ce que sacrifient le seigneur, le prince, l'individualiste ! "


Ce n'est pas le danger mais ce que nous nous efforçons d'atteindre qui doit
nous réunir en un peuple guerrier combattant jusqu'à la mort pour son idéal.

" Nous devons avoir un but, et à travers lui, nous nous aimons les uns les autres!
Tous les autres objectifs ne sont bons qu'à être abandonnés !


L'esprit de soldat doit pénétrer toutes les classes populaires,toutes les professions
car c'est lui qui abolit les différences de classes et fonde l'action politique
sur l'attitude.

" Les travailleurs doivent apprendre à ressentir les choses comme les soldats.
Des honoraires, un salaire,mais pas de récompense.
Aucun rapport entre le paiement et le résultat !
Mais seulement estimer l'individu d'après ce qu'il peut réaliser de plus élevé
dans son domaine.Un jour, les travailleurs vivront comme des bourgeois,
mais au-dessus d'eux, se signalant par son absence de besoin,la caste supérieure:
donc plus pauvre et plus simple mais détentrice du pouvoir."


Nietzsche se présente comme le messager de la vie avec un enthousiasme
pour tout ce qui le rend aristocratique.Dans les mains de la nature,la guerre
est un moyen de conserver l'ordre vital aristocratique.

" Une société qui, en définitive,refuse et son instinct pour la guerre et la conquête,
est en décadence:elle est mûre pour la démocratie et le pouvoir des boutiquiers."

Pour cette raison aussi,il avait une aversion fanatique pour la démocratie
s'exprimant dans le parlementarisme européen occidental.

' La démocratie européenne n'est pas un déchaînement de forces.
C'est avant tout un déchaînement de paresse,de fatigue,de faiblesse.
La démocratie fut de tout temps la forme décadente de la force organisatrice."


Nietzsche exprime ainsi ce qui fait le but de l'existence:l'homme ne recherche pas
du tout son bpnheur,il veut quelque chose de totalement différent.

"On ne peut être qu'Anglais pour croire que l'homme cherche toujours un avantage."


Ce n'est pas le libéralisme,l'abrutissement de masse allemand comme disait Nietzsche,
mais la guerre qui rend l'homme libre.

" Car qu'est-ce que la liberté ? C'est d'avoir la volonté d'être responsable.
Que l'on maintienne la distance qui nous sépare.Que l'on devienne indifférent
à la fatigue,à la dureté,à la privation même de la vie.Que l'on soit prêt à sacrifier
des hommes à son idéal,soi-même y compris.La liberté signifie que les instincts
virils,belliqueux et victorieux ont la suprématie sur les autres instincts,
par exemple celui de la recherche du bonheur.L'homme devenu libre,et encore
plus l'esprit devenu libre,piétinent le genre méprisable dont rêvent les boutiquiers,
les chrétiens,les moutons,les femmes,les Anglais et autres démocraties.
L'homme libre est un guerrier."


D'après quoi mesure-t-on la liberté chez les individus comme chez les peuples ?
D'après l'épreuve qui doit être surmontée,d'après l'effort nécessaire accompli
pour rester en tête.On doit rechercher le type supérieur de l'homme libre là
où se présente le plus grand défi.
Nietzsche parle de philosophie comme aucun autre penseur avant lui, et il sait
pourquoi.Il dit prophétiquement dans l'un de ses derniers aphorismes:

" La guerre actuelle s'est transformée en une guerre d'idéologies.
Notre supériorité ne se fonde pas seulement sur les armes allemandes,
elle se fonde aussi sur l'esprit allemand."


study

_________________
Entretien avec André Bayle:

http://www.youtube.com/user/Martin1000ans

Sur la tombe du marin
Ne fleurit pas la rose,
Ni le lys sur la vague de l'océan.
Il n'a pour fleurs
Que les mouettes blanches,
Et les larmes brunes
De la fille qui l'aime.

(Poème allemand )
avatar
U-49

Nombre de messages : 501
Age : 51
Localisation : Ile longue
Date d'inscription : 22/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum