anipassion.com

Les lois sous Vichy pour les juifs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les lois sous Vichy pour les juifs...

Message  Mr Klein le Mar 12 Jan - 13:25


La République bien mal placée

 


  1) A son procès,l'ancien Commissaire aux Questions juives,
     Xavier Vallat,rappela que la République française avait,elle aussi,
     créé des citoyens de seconde zone.Le 3 décembre 1947,il lança:

"J'accepte que vous me disiez que j'ai fait un statut d'exception pour vingt-cinq mille
chefs de familles juives en prévoyants des dérogations.
Seulement,que ce reproche me soit fait par un vieux parlementaire,
au nom de la IIIème ou de la IVème République,je trouve cela singulièrement hasardeux!
Car,ne parlons pas de l'ordonnance du 26 décembre 1944,
créant l'indignité nationale,qui,elle,a fait des
"morts vivants"
de cent mille citoyens qui n'étaient pas des Français récents.
Ne parlons pas de ceux-là.
Mais il y a des lois plus anciennes,et,partant,plus vénérables,
qui ont été considérées depuis un demi-siècle par toutes les majorités parlementaires comme des lois fondamentales de la République !
Ces lois portent sur 90 000 citoyens et citoyennes français.
Elles leur interdisent des droits aussi essentiels que le droit de posséder,
de tester de s'associer,d'enseigner.

Ces Français et ces Françaises n'ont pas le droit d'exercer des professions publiques.
Leurs biens ont été pris...
Ils n'ont pas été,comme
ceux des Juifs
,confiés à leur nom à la "Caisse des Dépôts et Consignations" ...


Eh! oui,les sieurs Béria,Lucien et autres "humanistes" d'Opérette.
  Il ne faut pas oublier qu'à partir du 18 août 1792,des lois successives
ont durement frappé les Congrégations religieuses et leurs membres
(dont vous êtes les suppôts patentés)*
  Restrictions des droits,saisies,crochetages de couvents,expulsions,exil même,
rien ne leur a été épargné.

  Bien avant Hitler,donc,la France républicaine
avait connu  ses citoyens de seconde zone...
  Ainsi est-elle singulièrement mal placée pour s'offusquer de la législation nationale-socialiste.

*( Je ne parle pas de la loi du 13 février 1790,qui, contrairement
 à une opinion répandue,n'interdissait pas les congrégations religieuses.)

L'enseignement paradoxal de la "Nuit de cristal"

2
) Quand on rappelle que,dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938,
plusieurs milliers de magasins juifs furent saccagés,on admet paradoxalement
que 5 ans après l'arrivée d'Hitler,les juifs n'étaient pas,
et de loin,exclus de la société,puisqu'ils possédaient encore
des milliers de commerces....

       Citons H.Jamet,qui avait visité l'Allemagne durant l'été 1938.
       L'auteur d'un article sur son voyage a écrit:

"Nous empruntons encore à notre témoin quelques détails sur l'antisémitisme.
Il s'en faut que les juifs aient tous quitté l'Allemagne,là encore,
il y a une distance entre les textes et la réalité.
On voit partout des écriteaux à la porte des cafés et des hôtels, portant ces mots:
           "Ici les juifs sont indésirables!"

Mais si un juif entre,sans crier sa race sur les toits,on le sert comme si de rien
n'était et on encaisse son argent.C'est tout.
Mieux que cela:à Munich,la Mecque hitlérienne,on voit en face d'un grand hôtel
où justement M.Jamet était descendu,un très vaste magasin de vêtements
portant ce nom sur son enseigne:Goldsmith,frères
Tout le monde sait que ce sont des juifs.
         
"Au moins ceux-là,ils ne se cachent pas,"
[/color]
remarque M.Jamet à un hitlérien fidèle.

         Réponse:
                 
"Ne m'en parlez pas...Tout le commerce des vêtements à Munich et ailleurs
est entre les mains des juifs.
Si on fermait leurs magasins,nous irions tout nus.
D'ailleurs,personne n'y songe!"
 [/color]  

Un Allemand a même affirmé à l'auteur  

 "qu'il y avait actuellement plus de juifs à Berlin qu'avant 1933..."

 Et cela n'est pas impossible.
Tout,ce qui est interdit aux juifs,c'est de faire de la politique.*

*(Voy.L'Ami du clergé,27 octobre 1938,p.646,col.A-B)


Il faudra bien,un jour,se résoudre à écrire une histoire vraie
des juifs sous Hitler....

study scratch

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"


http://sansconcessiontv.org/
https://www.youtube.com/channel/UCtjSBBjPhyKMp2FzNnXJ_Nw/videos
http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
avatar
Mr Klein
Admin
Admin

Nombre de messages : 880
Age : 70
Localisation : Caluire (Rhône)
Date d'inscription : 15/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lois sous Vichy pour les juifs...

Message  Béria le Jeu 8 Avr - 17:54

Pour ceux qui s'obstinent à dire que Vichy ne savait rien......
et ce n'est pas un bobard paru dans un canard d'outre atlantique!

Déclaration solennelle inter-alliée, datée du 17 décembre 1942.

Cette déclaration publiée simultanément à Londres, Moscou et Washington
fait explicitement mention aux massacres des Juifs.

L'attention des gouvernements de Belgique, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas,
de Grèce, du Luxembourg, de Norvège, de Pologne, des États -Unis d'Amérique,
de l'Union des républiques socialistes soviétiques, de Tchécoslovaquie,
de Yougoslavie et celle du Comité français de la libération nationale
a été attirée sur de multiples informations parvenues de différentes sources européennes, selon lesquelles l'administration allemande, dans les territoires
qu'elle a soumis à des lois barbares, ne se contente pas de retirer aux personnes d'origine israélite les droits de l'homme les plus élémentaires; elle se prépare
à mettre à exécution le dessein plusieurs fois exprimé par Hitler d'exterminer
le peuple juif en Europe.
Dans des conditions inhumaines, les Juifs sont concentrés en Europe centrale,
en particulier en Pologne que les nazis ont transformée en un gigantesque abattoir.
Ils vident systématiquement les ghettos qu'ils ont constitués, à l'exception
de quelques travailleurs hautement qualifiés qui sont nécessaires à leur industrie
de guerre. Jamais on n'a pu obtenir de renseignements sur les déportés.
Les plus robustes d'entre eux sont lentement minés par l'épuisement
que provoquent les travaux forcés dans les camps, tandis que les plus faibles meurent de faim ou sont tout simplement massacrés.
Les victimes de ces sanglantes atrocités, hommes, femmes et enfants
tous innocents, se comptent par centaines de milliers.

Les gouvernements susnommés, ainsi que le Comité français de la libération
nationale (CFLN), condamnent avec la plus extrême rigueur cette politique d'extermination.
Ils déclarent que de tels actes ne peuvent que renforcer la détermination
des peuples libres de détruire la tyrannie barbare du régime de Hitler.
Ils réaffirment solennellement leur volonté de châtier les coupables
à la mesure de leurs forfaits, et d'accélérer les mesures nécessaires
pour parvenir à ce but.

_________________
Après avoir goûté la démocratie,les citoyens
préfèrent re-voter communiste,ils trouvent ça
meilleur!
avatar
Béria

Nombre de messages : 182
Age : 51
Localisation : Archipel du Goulag
Date d'inscription : 04/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lois sous Vichy pour les juifs...

Message  Mr Klein le Ven 9 Avr - 13:04

Ne faites pas, cher Béria,comme l'homme ruiné qui,
face à deux ou trois coffres vides,rêve qu'il possède ailleurs
des réserves d'argent.
Ses coffres sont vides,il n'a plus rien,point final.
De la même façon,je vous invite à sortir de votre rêve:
la nourriture intellectuelle qu'on vous a donnée est frelatée,
témoignages,aveux,arguments,Charte des alliés...rien n'a de valeur.
Si vous l'ignorez,c'est parce que vous n'entendez qu'un son de cloche.

Je vous recommande,Monsieur Béria,l'ouvrage écrit par un prêtre qui,
on peut le dire, a perdu la foi de ses ancêtres.
Il s'agit du Belge Jean Kamp.
Son témoignage est émouvant.
Issu d'une famille très catholique,il raconte l'enfermement intellectuel
dans lequel il a longtemps vécu:

"Il s'est fait qu'ainsi,depuis ma tendre enfance jusqu'à bien au-delà
de la trentaine,je n'avais rien lu,vu,ou entendu qui ne fut catholique.
Une seule perspective, une seule vision,une seule idéologie (...) *

Les prêtres faisaient de longues études.
Mais nous ne connaissions rien de ce qui se passait et se pensait,
au-delà de la clôture catholique si ce n'est qu'une certaine censure
voulait bien laisser filtrer (...).
Studieux par tempérament,j'avais beaucoup lu,mais dans une seule direction,
alors qu'une réflexion réelle ne peut surgir que du choc ou de la confrontation
des idées.Mais j'étais,de par ma formation,l'homme d'une idée."

(Ibid.,p.150)

A plusieurs reprises,l'auteur parle de l'gnorance dans laquelle il était gardé.


"Non pas l'ignorance qui résulte d'une absence de formation,de culture
ou d'étude,mais bien l'ignorance qui est le fruit secrètement mûri
par un certain type de fprmation:formation à oeillères savamment gardées."

(Ibid,.p.149)

J.Kamp la qualifie d'ignorance "d'autant plus sournoise qu'elle se paraît
des apparences du savoir et de la culture".
(Ibid,.p.150)

Ces vérités,tout le monde est prêt à les admettre et à les dire lorsqu'il
s'agit de la religion.Mais il en va de même au sein de l'Education nationale,
dont la prétendue neutralité politique n'est qu'une farce.
En réalité,son objectif est de faire de vous,de vos enfants et petits enfants
des citoyens " politiquement correcte".
Certes,il ne s'agit pas de vous transformer en partisans de la majorité
présidentielle ou de l'opposition,en cela,l'Education nationale
est vraiment neutre.
Mais comme les (futurs) prêtres devaient devenir les hommes de Dieu,
vous devez devenir les hommes et les femmes d'une idée :
les droits de l'homme.
Et pour cela les cours sur l'"Holocauste" sont un moyen très efficace.
Car in fine, le message est le suivant :

" Voilà où mènent le nationalisme, le racisme et l'antisémitisme.
Pour éviter le retour de l'horreur,soyons vigilants et luttons
pour un mondialisme égalitaire sous la houlette des "droits de l'homme" "


Voilà pourquoi sur l' "Holocauste", vous n'avez accès qu'à un seul son de cloche.
On reproche à l'Eglise l'Index et l'imprimatur, la République fait
la même chose aujourd'hui,sur bien des sujets,mais surtout sur l'histoire
de la Seconde Guerre mondiale,tout ce qui n'est pas estampillé
" politiquement correct" est impitoyablement écarté.
L'école est devenue une clôture au sein de laquelle les élèves sont maintenus
dans l'ignorance de tout ce qui se pense réellement chez les "méchants".
Du "négationnisme",vous n'en connaissez que ce que disent ses adversaires.
Finalement,votre assurance n'est due qu'à votre ignorance...


Je vous invite,Messieurs,à sortir de la clôture dans laquelle vous êtes enfermés
je vous dirai:
"Abandonnez vos préjugés (anti)racistes et (philo)sémites,
et vos yeux s'ouvriront sur la vérité.
Vous verrez,on y est beaucoup mieux que dans le mensonge issu
de l'ignorance,de la haine et de l'intolérance....
"


* Voy. J.Kamp,Ce grand silence des prêtres (Ed. Mols,2000),pp.149-150.

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"


http://sansconcessiontv.org/
https://www.youtube.com/channel/UCtjSBBjPhyKMp2FzNnXJ_Nw/videos
http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
avatar
Mr Klein
Admin
Admin

Nombre de messages : 880
Age : 70
Localisation : Caluire (Rhône)
Date d'inscription : 15/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les lois sous Vichy pour les juifs...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum