Discours d'Henri Fenet 1998

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discours d'Henri Fenet 1998

Message  U-49 le Mar 6 Oct - 19:11

Discours d’Henri Fenet, tenu en allemand en 1998.




Ancien capitaine SS-Haupsturmführer et porteur du ruban
de Chevalier de la croix de fer, commandant le bataillon d’attaque
de la 33ème Division des Waffen-Grenadier
de la “Charlemagne” à Berlin
entre le 23 Mars 1945 et le 2 Mai 1945.



Chères Mesdames,
Chers Invités et Amis,
Mes chers Camarades,

En tant que représentant de mes camarades français je désire tout d’abord
vous transmettre le salut fraternel de mes collègues.

Il y a 2 semaines lors de notre rencontre commune annuelle
avec nos camarades de la Division “Horst Wessel” et “Das Reich
nous avons fêté notre vieille camaraderie de combat.
Comme français j’ai aujourd’hui le devoir de vous rappeler en souvenir
le sacrifice des soldats allemands en été 1944.
Nous ne devons pas oublier les fleurs de cette jeunesse, en particulier
les divisions L.A.H et H.J en Normandie,dont
le sol français est noyé de leur sang, pour la défense du continent européen.

Est-ce que ce sacrifice à été pour rien ?

Mes camarades, pourquoi et contre qui avons nous combattu ?

Pour l’Europe, pour une communauté européenne et contre le bolchevisme.

Après un demi-siècle, l’histoire donne raison à notre action.
L’empire russe, qui fit trembler le monde entier pendant plus de cinquante ans,
tomba sans intervention étrangère sous le poids de sa faiblesse et
de ses erreurs.
En comparaison je désire ajouter : pour cela il a fallut mobiliser notre planète
pour décimer la puissance allemande.

Nous avons aussi combattu pour une Europe unie et communautaire et
depuis plusieurs années les peuples européens attendent la naissance
de cette Europe unie en espérant que cela ne sera pas un fausse couche.

Nous avons planifié le chemin de l’indépendance pour notre auto-détermination
et maintenant les Européens prennent le chemin que nous avons jadis tracé.
Au lieu de remerciement nous avons récolté la poursuite.
Malgré tout nous n’avons pas de mauvaise conscience.
Si la question nous été posée:

Ne regrettez-vous pas ce que vous avez entrepris ?

Alors nous nous permettons de répondre:

Churchill a regretté, pourquoi devrions également regretté”.

En effet Churchill a exprimé dans ces mémoires:

Le jour de la victoire (Victory Day) j’ai reçu de nombreux messages
de félicitations, télégrammes, lettres, téléphones.
Mon cœur était tout de même plein de pressentiments tristes puisque
cette victoire présageait du danger qui serait encore plus dangereux
pour ceux qui désirait l’éviter
”.
(Citation de Churchill.)

Ces paroles sont un aveu.

Les vainqueurs alliés se sont comporté comme cet ivrogne qui,
lorsqu’il pleut, saute dans l’eau pour ne pas être trempé.
50 millions de victimes dans le monde entier pour remplacer Hitler
et Staline et établir un empire communiste sur la moitié du monde !

Quelle idiotie !

En ce qui concerne la poursuite et la haine d’après guerre, Churchill
a également prononcé devant le parlement britannique le
28 Octobre 1948 les paroles nécessaires:

Pour ce qui est de la peur du passé, jusqu’à quelques exceptions,
passons l’éponge,aussi difficile que ce soit.
Nous devons en tirer les conséquences pour l’avenir et penser à notre sauvetage
”.

Le même Churchill avait déjà en 1942 écrit a son ministre
des affaires étrangères Anthony Eden:

Cela serait une catastrophe incroyable si la barbarie russe inondait
sur l’Europe
"

et au capitaine Liddle Hart, l’ancien conseiller militaire britannique,
fût posé la question:

"Comment pourrions-nous à l’avenir empêcher l’Union Soviétique de régner sur toute l’Europe?


Liddle Hart répondu :

Le seul pays qui est en mesure de nous protéger contre la menace russe
est justement le territoire que nous voulons détruire”.


Pour en finir avec les citations de Churchill, je désire encore souligné
son aveu très connu:

Nous avons abattu le mauvais cochon”.

Je désire donc répéter :

Les aveux de Churchill nous permettent d’avoir une sereine conscience.

En 1945 la plus grande victoire mondiale fût obtenue.
Après la guerre totale, la victoire totale, la puissance totale sur le monde.
Les vainqueurs disposaient en même temps, moralement et politiquement
des meilleurs valeurs, principes, selon eux pour ériger un nouveau monde,
Roosevelt voulait avec Staline un monde où règne la paix
et justice.
C’était la plus grosse manœuvre d'usurpation dans l’histoire politique.
Cette grande victoire fût en effet une fausse.
Ceci a été affirmé par l’historien militaire très connu anglais, le Général Fuller
lorsqu’il confirme :

"La guerre a été gagné sur les champs de batailles et perdu sur les tables
des négociations"
.

Le résultat de cette fausse victoire : on peut encore le remarquer :
Le monopole du monde communiste par dessus la moitié de la planète,
les guerres civiles et coloniales avec des millions et millions de sacrifiés.

Juste après la fin de la guerre Eisenhower s’exprima:

Si durant ma vie un seul soldat américain tombera encore au combat,
alors je serais un Général vaincu”.


C’est ainsi qu’il en ait advenu. De nombreux sont encore tombés.

Lorsque j’étais un garçon de classe, j’ai appris que le chemin en pavés
de l’enfer est semé de bonnes intentions.
Sous ce point de vue, des faits de bonnes actions des alliés,
je désire souligner les valeurs qui nous ont été empruntées de ceux-ci.
La drogue, SIDA, chômage, baisse de la fécondité en Occident, surpeuplage
en Asie et Afrique et comme conséquence une transhumance géante de la population vers l’Europe.
Il y a déjà 35 ans Karl Gustav Jung avait présagé, je cite:

"Le plus grand danger à l’heure actuelle n’est pas la bombe atomique
mais la sur- population"
”.

Cher Camarades, les commentaires à ce sujet, je vous en laisse soin.

Autres dangers, pas seulement des plus petits, je désire ajouter :

Le déclin des qualités humaines et la perte de son identité.

Le prix Nobel français Alexis Carrel écrit déjà avant la guerre :

Le plus important n’est pas la vie, mais la qualité de la vie ”.

Rousseau
, un prophète de la démocratie moderne, déjà autrefois
au 18ème siècle s’exprima ainsi, je cite:

Les enfants de nos ancêtres viennent au monde avec les forces
de leurs Pères et renforcent avec les mêmes exercices qu’ils ont déployés
leurs qualités musculaires que l’homme puisse donner, fait ceux plus fort
qui sont en bonne santé et laisse mourir les plus faibles.
De cette façon la nature est différente de nos sociétés modernes dans lesquelles l’état fait des enfants si couteux que nous les tuons en partie
sans différence déjà avant la naissance”.


Est-ce que Rousseau est aujourd’hui “politiquement correct” ?

La sagesse vieille comme le monde nous a appris qu’un esprit sain vit toujours
dans un corps en bonne santé.
La santé des esprits et des corps est depuis des années menacée
dans notre civilisation. Comme déjà annoncé, le déclin des qualités humaines,
le laisser-faire et la destruction des réseaux sociaux, en particulier la famille,
le changement des valeurs originaires sont des symptômes de maladie
dont souffre les pays de l’Occident. Il faut que nous soyons clairs à ce sujet,
que ces maladies les siècles prochains seront mortelles.
Il manque dans les livres de médecine un chapitre “Pathologie de l’identité”.

Encore quelques exemples :

Voici dix années, plusieurs officiers français de la marine marchande faisant escale à Alexandrie en Égypte.
Dans un restaurant sur la table voisine était assis des jeunes Egyptiens
et après quelques minutes une discussion amicale débuta entre ces jeunes.
En autre un Egyptien signala :

Vous et les Européens vous êtes des peuples en déclin….
Vous devez laisser la place maintenant à des jeunes peuples montants
“.

Un deuxième exemple : l’ancien dictateur en Algérie Houari Boumediene déclara il y a quelques années :

"Nous allons conquérir la France, pas avec des armes mais avec les ventres
de nos femmes"
.

Emmanuel Kant avait déjà supposé lorsqu’il écrit :

Nous pouvons être sûr avec une grande probabilité que le mélange
des ethnies, qui mène tout doucement au même niveau les caractères,
pour l’humanité,sans considération philanthropique, sera vraiment nuisible”.


Une dernière question: Que deviendrait l’Europe sans européens ?

Comme les vieux Grecques et vieux Romains ont disparus, ainsi l’identité européenne est en danger.
Celui qui perd son identité n’est plus en mesure de défendre son territoire
et sa sécurité. Après la guerre les Allemands, en particulier les jeunes
ont été obligés de haïr leur identité.
Ainsi se développa la propre haine, le complexe de fautif, sa tactique
quelle utilisa au moyen âge contre les juifs. Le résultat vous le connaissez tous.

Pour terminer encore un exemple :

Déjà il y a 30 ans une jeune fille allemande qui était “au pair” chez-nous souhaitait monter dans un lit avec un "coloré" pour pécher ces remords allemands.

Depuis de nombreuses années un complexe de fautif européen est également
en apparition vis à vis des peuples du tiers monde et avec des résultats identiques.
La mort des esprits des peuples est le meilleur moyen pour les obligés
à retourner à la servitude ou l’esclavage.
Nous sommes témoins aujourd’hui d’une géante entreprise stupide
de l’histoire mondiale.

C’est ainsi que les sociétés humaines seront sous développées.
Partout on essayera de dépasser la qualité par la quantité et
les anciens peuples seront remplacés par des masses ruminantes
et indifférenciables.

L’Europe a toujours eu ses parasites, qu’ils soient riche ou pauvre.
De plus, la grande immigration des peuples qui a renforcé ce problème.
Voilà le parasitage qui est devenue un nouveau fléau en Europe.
Au 19ème siècle le thème de Marx et Engels:

"Prolétariens de tous les pays unissez-vous pour traire la vache européenne"


Comme autrefois nous portons une nouvelle pensée européenne
et nos espérances pour une qualité humaine.
On a déjà fait beaucoup pour l’environnement mais pour améliorer la qualité
des hommes et guérir les maladies de l’Europe, trop peu.

Nous ne devons pas nous résigner.

Malgré toutes les pessimistes mises en garde la réunification de l’Allemagne
a eu lieu.
Toute seule, cette Europe sera dans la situation de résoudre ses problèmes
dans lesquels des nations indépendantes ne seront plus en mesure de le faire.

Nous sommes Européens.

Comme français nous avons combattu jadis pour l’Europe.
Souvent on nous posa la question:

Pourquoi avez-vous combattu du côté des allemands ? ”

Après le tournant de la guerre fin 1942/début 1943, il était clair que
toute l’Europe était menacée par l’armée soviétique que les alliés aux côtés
de Staline et cette menace rendait le destin de notre continent
plus dangereux et était dépendant du combat à l’Est.
Il fût donner la possibilité aux français en été 1943 avec accord du gouvernement
de l’époque de s’enrôler comme volontaire dans cette troupe élitaire
en Allemagne.
La défaite de 1940 a été pour de nombreux jeunes français un découragement terrible, il faut se replacer à cette époque et l’occasion de combattre à l’Est dans cette troupe d’élite était une occasion pour faire disparaître ce découragement.
Notre amour pour la patrie nous ordonna de coopérez avec les troupes allemandes pour l’avenir de notre pays et la protection de l’Europe.

Autrefois ce fût un devoir, aujourd’hui notre fierté !


Auteur: Mr. H.J. Fenet




Source: Journal des anciens combattants allemand “Der Freiwillige
N° 44 (1998) p. 22.)

_________________
Entretien avec André Bayle:

http://www.youtube.com/user/Martin1000ans

Sur la tombe du marin
Ne fleurit pas la rose,
Ni le lys sur la vague de l'océan.
Il n'a pour fleurs
Que les mouettes blanches,
Et les larmes brunes
De la fille qui l'aime.

(Poème allemand )
avatar
U-49

Nombre de messages : 500
Age : 51
Localisation : Ile longue
Date d'inscription : 22/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discours d'Henri Fenet 1998

Message  Heroes_never_die le Jeu 10 Déc - 20:59

C'est beau Sad , et tellement vrai...
avatar
Heroes_never_die

Nombre de messages : 121
Age : 27
Localisation : Ruines de l'Europe
Date d'inscription : 15/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discours d'Henri Fenet 1998

Message  Heroes_never_die le Jeu 10 Déc - 22:32

Malheureusement, cet homme n'est plus là pour guider notre jeunesse, vers une Europe forte et fière.

R.I.P. Henry FENET Sad
Mon plus profond respect à cet homme et à tous les défenseurs de l'Europe nouvelle.
avatar
Heroes_never_die

Nombre de messages : 121
Age : 27
Localisation : Ruines de l'Europe
Date d'inscription : 15/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discours d'Henri Fenet 1998

Message  Carolus Magnus le Jeu 10 Déc - 22:41

Ils n'ont pas combattu en vain puisque nous nous souvenons de leur idéal.

_________________
"L'histoire officielle n'est-elle pas toujours écrite par ceux qui ont pendu les héros"
Mel GIBSON
avatar
Carolus Magnus
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 128
Age : 35
Localisation : Europe occupée
Date d'inscription : 18/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discours d'Henri Fenet 1998

Message  Heroes_never_die le Mar 15 Déc - 22:56

Carolus Magnus a écrit:Ils n'ont pas combattu en vain puisque nous nous souvenons de leur idéal.

Oui heureusement qu'il reste quelques personnes pour se souvenir d'eux. C'est bien le moins que nous puissions faire...
avatar
Heroes_never_die

Nombre de messages : 121
Age : 27
Localisation : Ruines de l'Europe
Date d'inscription : 15/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discours d'Henri Fenet 1998

Message  SPQR le Sam 22 Mai - 12:32

Ou nous sommes les nouveaux porteur de l'idéal Européen. Il ne manquerait plus que ça, qu'il n'y est plus personnes pour reprendre le flambeau.
Ils peuvent nous faire taire par toutes les lois du jour, mais jamais ce qui nous guides en nous mêmes ne sera jamais éteint !
avatar
SPQR

Nombre de messages : 7
Age : 43
Date d'inscription : 30/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discours d'Henri Fenet 1998

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum