Marion Sigaut (historienne) : Que de mensonges historiques !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marion Sigaut (historienne) : Que de mensonges historiques !

Message  Mr Klein le Lun 22 Sep - 19:43




Marion Sigaut
était l’invitée d’Anne Brassié dans son émission
Les Trésors en Poche du 18 septembre 2014.





Encore des pages de notre livre d'Histoire occultées, déformées.
avatar
Mr Klein
Admin
Admin

Nombre de messages : 880
Age : 70
Localisation : Caluire (Rhône)
Date d'inscription : 15/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marion Sigaut (historienne) : Que de mensonges historiques !

Message  Roro le Sam 27 Sep - 9:58

Et ça continue !!



Des associations juives ont obligées
la modification de manuels d’Histoire
sur le partage de la Palestine.






study   scratch

Alors que les institutions juives de France nient tout simplement le moindre méfait
du gouvernement Netanyahou et estiment que la mort d’enfants fait partie de la guerre,
ceci en défendant “l’armée la plus morale du monde”.

C’est dans ce contexte que les nouveaux manuels d’histoire à destination des étudiants
de première L, ES et S ont dû être modifiés à la demande d’associations juives.

Hachette Edition a été sommée de changer les passages relatifs au “partage de la Palestine”.
Ainsi, avant d’être distribué aux élèves, les manuels d’histoire ont été remaniés
pour leur impression finale.

Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif),
a estimé que le traitement du conflit israélo-palestinien au sein des manuels était “scandaleux”.
Il dénonce également une “idéologisation” qui serait mise en place notamment par le biais
de l’emploi de mots tels que “nakba”, qui se traduit par “catastrophe
et qui est le terme utilisé dans la mémoire palestinienne pour se référer à la création
d’Israël en 1948 ayant engendré l’exode 700 000 à 750 000 palestiniens en fuite ou expulsés.

Quant au Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA),
il s’insurge contre les rédacteurs des manuels qui auraient “‘interprété des faits historiques
et “tronqué la vérité”.




Le véritable génocide opéré par les israéliens sur le peuple palestinien a contribué
au réveil de certains historiens qui désirent certainement resituer les opérations
israéliennes dans leur contexte historique.
La vérité ne pourra pas être étouffée indéfiniment
.







Qui sont les falsificateurs de l'Histoire ?   Shocked
avatar
Roro

Nombre de messages : 50
Age : 67
Date d'inscription : 22/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

La république a menti.

Message  Hanna le Sam 25 Oct - 17:46

study scratch


Voici une brève analyse historique, mettant en relief tous les mensonges
que l'école républicaine a enseigné et enseigne encore et toujours sur l'Ancien Régime
et la misère ouvrière.
A travers des analyses historiques par des historiens de renom, cette vidéo vous dévoilera
un aspect méconnu des qualités de vie au Moyen-Âge ainsi que les conditions de travail
et des ouvriers de l'époque.
Sans oublier aussi la naissance du prolétariat et de la misère ouvrière
la révolution française et sa fameuse loi Le Chapelier interdisant les corporations,
et la naissance du libéralisme économique qui en fut la conséquence
et qui engendrera à son tour le socialo-marxisme.


_________________
"La bonne cuisine,c'est comme l'Amour,
il faut savoir l'arômatiser."
avatar
Hanna
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 468
Age : 32
Localisation : Verson (Calvados)
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Le mythe de l'infamie allemande"

Message  Jo la fouine le Dim 9 Nov - 20:17


_________________
J'adore fouiller dans les poubelles de l'Histoire,
on y trouve souvent des pages de l'Histoire arrachées,
raturées,cachées,souvent dérangeantes...


avatar
Jo la fouine

Nombre de messages : 875
Age : 49
Localisation : Archives nationales
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un point de détail du discours d’Heinrich Himmler le 4 Octobre 1943.

Message  Hanna le Mer 12 Nov - 13:59


_________________
"La bonne cuisine,c'est comme l'Amour,
il faut savoir l'arômatiser."
avatar
Hanna
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 468
Age : 32
Localisation : Verson (Calvados)
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marion Sigaut (historienne) : Que de mensonges historiques !

Message  BULLE le Sam 6 Déc - 18:25

Un film anglais de 1945 sur les camps.  scratch    
 




Le 7 octobre, le quotidien juif "Forward" publiait un article consacré à la sortie
récente d'un film censé reprendre et "compléter" (notez bien ce mot de "complété")
le film tourné par les Alliés à la libération des camps.

Titre de l'article:

"Un film historique sur l'Holocauste, "La Nuit tombera", fait enfin ses débuts .
Il avait reçu l'aide de Hitchcock".
Sous-titre: "Un directeur célèbre a travaillé sur ce film sur la libération".
Précisons tout de suite que le "directeur célèbre" était le producteur britannique
Sydney Bernstein,responsable, à Londres, de la section cinématographique
du ministère de l'Information, qui pour l'occasion avait fait appel
à son grand ami Alfred Hitchcock.

L'article commence ainsi (traduction très rapide):

http://forward.com/articles/206798/historic-holocaust-film-night-will-fall-debuts-at

<< Un nouveau film, relatif à un documentaire oublié et remisé depuis longtemps
sur la découverte et la libération des camps de concentration nazis par les Alliés,
présente aux téléspectateurs le récit reconstitué de ce moment crucial de l'histoire.
Soixante-dix ans plus tard, le documentaire original, inachevé, vient d'être reproduit
et complété par le British Imperial War Museum. >>

On rappellera à ce sujet cet extrait de l'Introduction du Pr Faurisson
à ses "Ecrits révisionnistes (1974-1998)" (*), sous l'intertitre
"Les Britanniques inaugurent à Bergen-Belsen les reality shows des 'crimes nazis'
(avril 1945)":



< START>

Mais le spectacle que découvrirent les Britanniques et l'odeur insoutenable
des cadavres en décomposition ainsi que des baraquements ou des tentes
inondés de matière fécale finirent par soulever l'indignation générale.
On crut ou on laissa croire que les SS avaient délibérément choisi de tuer  
ou de laisser mourir les détenus.
Et, malgré leurs efforts, les Britanniques furent incapables d'enrayer
l'effrayante mortalité.
Comme une nuée de vautours, les journalistes s'abattirent sur le camp et filmèrent
ou photographièrent toutes les horreurs possibles.
Ils procédèrent, au surplus, à des montages.
Une scène fameuse, reprise dans "Nuit et Brouillard", montre un bulldozer
poussant des cadavres dans une fosse commune.
Beaucoup de spectateurs de cette scène furent conduits à croire
qu'il s'agissait de "bulldozers allemands".
Ils ne s'aperçurent pas que le bulldozer (au singulier) était conduit
par un soldat britannique qui, sans doute, après le décompte des cadavres,
repoussait ceux-ci dans une vaste fosse creusée après la libération du camp.
Encore en 1978, une publication juive montrera ce bulldozer mais non sans
en décapiter, opportunément, sur la photographie le conducteur de manière
à cacher son béret de soldat anglais.
Le juif Sydney Lewis Bernstein, responsable, à Londres, de la section cinématographique
du ministère de l'Information, fit appel à Alfred Hitchcock pour produire un film
sur ces "atrocités nazies".
En fin de compte, seuls des fragments de ce film furent rendus publics,
probablement parce que le film dans son intégralité contenait des assertions
propres à faire douter de son authenticité.
Mais, dans son ensemble, le "coup de Bergen-Belsen" constitua
une extraordinaire réussite pour la propagande des Alliés.
C'est à partir de cette prouesse médiatique que le monde entier apprit
à ne pas voir ce qu'il avait sous les yeux:

- on lui présenta soit des morts, soit des mourants mais le commentaire l'amena
à croire qu'il avait sous les yeux soit des tués, des assassinés, des exterminés,
soit des cadavres ambulants condamnés à la tuerie, à l'assassinat, à l'extermination.
Ainsi, comme on l'a vu plus haut, c'est à partir d'un camp qui ne possédait
ni fours crématoires, ni ­ de l'avis même des historiens conformistes ­
la moindre chambre à gaz homicide, que s'édifia le mythe général
de la présence à Auschwitz et ailleurs de "chambres à gaz"
couplées avec des fours crématoires. (...)

Le "coup de Bergen-Belsen" fut très vite imité par les Américains qui,
faisant appel à Hollywood, tournèrent une série de films sur la libération
des camps allemands ; ils procédèrent à une sélection de leurs prises de vue
(6.000 pieds de pellicule sur un total de 80.000 pieds,
c'est-à-dire 1.800 mètres seulement sur près de 25.000 mètres) qui,
le 29 novembre 1945,fut projetée au procès de Nuremberg où tout le monde,
y compris la plupart des accusés, en éprouva un choc.
Quelques accusés flairèrent la supercherie mais il était trop tard:

-  le bulldozer du grand mensonge était lancé. Il roule encore aujourd'hui.

Les spectateurs de tous ces films d¹horreur sur les "camps nazis" furent, à la longue,
mis en condition par le choix des images et par le commentaire.

Un pan de mur, un tas de chaussures, une cheminée:

- il ne leur en fallut pas plus pour croire qu'on leur avait montré
un abattoir chimique.


< END>

(*) 1re édition: 1999, 2e édition: 2004 -
Publication hors commerce: se renseigner auprès d'Akribeia:

http://www.akribeia.fr/
avatar
BULLE

Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Nancy (54)
Date d'inscription : 07/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marion Sigaut (historienne) : Que de mensonges historiques !

Message  Jo la fouine le Mer 10 Déc - 19:48

Le prisonnier Fröhlich fait une découverte.

Du fond de sa prison, où il est enfermé depuis août 2007 et ne devrait en sortir
qu'en janvier 2016, le révisionniste autrichien Wolfgang Fröhlich, ingénieur chimiste
(spécialiste des questions de désinfection!), 63 ans,
est tombé sur un article qui l'a fait bondir:

- on a oublié les chambres à gaz!

Le Pr Faurisson n'écrivait-il pas, dans son dernier article sur les juifs déportés (17/10),
que "de nos jours, les historiens de 'la destruction des juifs d'Europe'
font de moins en moins de place à la magique chambre à gaz nazie, une 'arme du crime'
jamais examinée ni même vue, jamais représentée techniquement" ?

Wolfgang Fröhlich nous a fait parvenir la lettre dactylographiée qu'il a adressée
aux auteurs de l'article qu'il venait de lire (merci à Jacqueline Berger pour sa traduction).

L'original de l'article de "Profil" se trouve en ligne ici:

http://www.profil.at/articles/1436/985/377734/vor-75-jahren-zweite-weltkrieg

< START>

PROFIL

Taborstrasse 1-3
A-1020 Vienne
Le 29 septembre 2014

J'ai sous les yeux votre brochure "Profilthema-History, 'Seit 5:45 wird zurückgeschossen'
- Vor 75 Jahren begann der Zweite Weltkrieg"
("Depuis 5h45 ce matin, nous ripostons aux tirs !"
[Phrase de Hitler] - Il y a 75 ans commençait la Deuxième Guerre mondiale).

Comme les temps ont changé! Après des années d'inqualifiables campagnes de calomnies
voilà que "Profil" publie soudain un texte historique auquel, avec un peu de bonne volonté,
on peut accorder une touche de bon sens ! Et pas seulement cela.
Il a même la hardiesse de laisser de côté, dans un traité concernant
la Deuxième Guerre mondiale, le plus important dogme politico-religieux de notre époque:

- le prétendu meurtre de masse de 6 millions de juifs dans des chambres à gaz
au Zyklon B durant le régime national-socialiste.

A quoi avez-vous pensé ? Simplement ne pas mentionner les chambres à gaz,
alors qu'il existe des "tonnes de témoignages", comme l'a assuré
la conférence épiscopale autrichienne !
Et "Adolf Hitler a poursuivi la guerre uniquement pour pouvoir continuer
à faire fonctionner les machines de mort d'Auschwitz" - citation (libre)
du professeur d'université Dr. Pelinka dans le quotidien "Die Presse"
un journal dit de qualité...
Certes, il ne manque pas de créatures corruptibles en Autriche.
On ne les reconnaît pas tout de suite parce qu'ils se camouflent sous des toges
et même sous des soutanes !

Le régime national-socialiste avait affaire à un maximum de 3, 5 millions de juifs (*).
On prétend qu'il en serait mort 6 millions.
Mais après la Deuxième Guerre mondiale, plus de 4 millions de juifs
ont réclamé des réparations !
Un calcul manifestement tapé sur la caisse enregistreuse et sanctionné
par des juges corrompus.
Parmi les nombreux menteurs académiques et parjures il en est un dont
les "qualités" morales rejettent tous les autres dans l'obscurité.
Il s'agit du NOTOIRE FAUX EXPERT ASSERMENTÉ le professeur d'université
Dr. Gerhard Jagschitz, connu pour être un historien contemporain
aux compétences scientifiques.

Durant le simulacre de procès politique à l'encontre du commerçant Fritz Rebhandl,
le juge lui demanda son avis sur le fait que certains scientifiques considéraient
comme impossible de pratiquer une extermination d'êtres humains
dans une chambre à gaz alimentée au Zyklon B.

Sa réponse, sous serment, avait été:

"C'est un Zyklon B spécial qui avait été utilisé à cette occasion".

En quoi ce "Zyklon B jagschitzien" différait de l'habituel Zyklon B,
une substance sanitaire couramment utilisée à l'époque, le mystère reste entier.
L'accusé ne se laissa pas convaincre et fut naturellement condamné comme cela
est normal dans une république bananière.
J'étais à cette époque préposé à la défense en tant qu'expert en technologie.
Le tribunal avait réussi à empêcher ma déposition !
Les porteurs de toge craignaient que la vérité ne vînt à la lumière, ce qui aurait signifié
la fin de leur carrière.
Je me souviens du cas du respectable juge viennois, Dr. Hans-Peter Januschke.
Pendant ce temps, les crimes de la justice autrichienne remplissent des dizaines
de milliers de pages de dossiers judiciaires.

Avec mes meilleures salutations
(Ingénieur diplômé Wolfgang Fröhlich)

(*) Cf.: Almanach juif mondial, dans les collections de la Bibliothèque
nationale d'Autriche, mais INTERDIT au public...
< END>

Espérons que cette lettre ne lui vaudra pas un supplément de peine !

On peut lui écrire pour le féliciter à:

D.I. Wolfgang Fröhlich

J.A. Stein, H. Nr. 46484
A-3504 Krems/Stein
(Autriche)

_________________
J'adore fouiller dans les poubelles de l'Histoire,
on y trouve souvent des pages de l'Histoire arrachées,
raturées,cachées,souvent dérangeantes...


avatar
Jo la fouine

Nombre de messages : 875
Age : 49
Localisation : Archives nationales
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marion Sigaut (historienne) : Que de mensonges historiques !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum