Les "Cahiers noirs" de Heidegger.

Aller en bas

Les "Cahiers noirs" de Heidegger.

Message  Rintintin le Dim 21 Sep - 19:22



study
http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Heidegger



En France, les plus " grands" penseurs se réclament du philosophe allemand.
Mais voilà que ses "Cahiers noirs" sèment le désarroi chez ses fidèles.



En janvier prochain, pendant trois jours, une belle brochette de penseurs contemporains
est invitée pour débattre d'un thème qui n'en finit pas d'exciter les esprits:

- le cas Heidegger.

Le colloque s'intitulera «Heidegger et "les juifs"» et réunira Peter Sloterdijk,
Philippe Sollers, BHL, Jean-Claude Milner, Blandine Kriegel, Barbara Cassin...

L'énoncé fait référence à la publication des «Cahiers noirs», qui viennent de révéler
un Heidegger non seulement nazi (ce que l'on savait), mais aussi antisémite
(ce que ses défenseurs niaient).

Martin Heidegger était un homme d'une organisation extrême.
Avant de mourir, en 1976, il avait établi à l'intention de la maison Klostermann,
éditeur philosophique sis à Francfort, un plan détaillé de ses oeuvres complètes
doublé d'un échéancier précis de leurs publications:

- 102 volumes, avec tous ses cours, de nombreux inédits,
ainsi que d'intrigants «Cahiers noirs».

Jusqu'à présent, le plan était appliqué à la lettre,
sous la supervision de Hermann Heidegger, fils cadet du maître,
et de Friedrich-Wilhelm von Herrmann, qui fut son dernier assistant:

-  deux rigides gardiens du temple, qui n'hésitèrent pas à censurer la préface écrite
par Barbara Cassin et Alain Badiou à l'édition française des lettres à sa femme.
C'est ce bel ordonnancement qui a été bouleversé cet hiver quand Klostermann
a décidé d'anticiper la publication des «Cahiers noirs», avec trois volumes
couvrant la période 1931-1941.

Peter Trawny a publié simultanément un petit essai, «Heidegger et l'antisémitisme»,
où il recense et analyse la quinzaine de passages des trois premiers volumes
des «Cahiers noirs» consacrés au judaïsme.

L'ouvrage sort cette semaine en français, et sa lecture permet de mesurer
les trois registres où se déploie l'antisémitisme de Heidegger:

1) l'association des juifs à «l'esprit de calcul»;

2) l'accusation de «vivre selon le principe racial», c'est-à-dire de rester entre eux,
justifiant ainsi le rejet de la part des autres populations;

3) «l'absence de sol» et le déracinement, une thématique que Trawny estime
directement inspirée par les «Protocoles des sages de Sion».

study
http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20140919.OBS9703/le-testament-antisemite-de-heidegger.html
avatar
Rintintin

Nombre de messages : 537
Age : 33
Localisation : Laval (Mayenne)
Date d'inscription : 22/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum