Le Père Desbois : une "référence" pour l'Histoire....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Père Desbois : une "référence" pour l'Histoire....

Message  Jo la fouine le Sam 12 Avr - 12:29

Rivarol du 26 juin 2009, p. 10.

Volée de Desbois vert pour un “sacré farceur”




Intitulé « Querelles autour du Père Desbois » et adorné d’une introduction
très embarrassée, un article du Monde a fait sensation le 19 juin.
Le quotidien de référence y explique en effet comment il s’était bien trop avancé
en publiant le 2 novembre 2007 une « critique élogieuse »
du livre du Père Desbois « sur les traces de la Shoah par balles »
(qui aurait fait deux millions de morts), critique due à Alexandra Laignel-Lavastine
qui célébrait une « entreprise extraordinaire ».
Or, depuis, Mme Laignel-Lavastine a avoué, sur France Culture
notamment, qu’elle s’est “trompée” et avait été trompée. 
Un aveu qui, raconte notre confrère vespéral, devait
« immédiatement mettre fin à sa collaboration au séminaire qu’elle anime
à la Sorbonne, depuis l’automne 2008, avec l’historien Edouard Husson
et le Père Desbois
», lequel doit
« aujourd’hui faire face à plusieurs critiques » .

NIAISERIE

Rédacteur en chef de la Revue d’histoire de la Shoah,
Georges Bensoussan qualifie ainsi de “niaiserie
la notion de « Shoah par balles » qui n’est pour les spécialistes
qu’une « expression marketing », à l’image du lancement du livre
dont le bandeau annonçait « Un prêtre révèle la Shoah par balles ».
D’autres dénoncent la méthodologie adoptée. Alexandra Laignel-Lavastine
« s’interroge sur la “valeur scientifique” d’interviews
qui se déroulent parfois dans un “climat d’intimidation”,
et ce en raison de la présence d’un “garde du corps en treillis et armé».


Le photographe Guillaume Ribot, « qui a effectué dix-huit voyages
en Ukraine entre 2004 et 2008, se souvient d’avoir été envoyé en repérage
dans la région de Vinnista, au sud-ouest de Kiev, avant l’arrivée d’une équipe
de télévision venue tourner un documentaire.
Quand j’ai expliqué au Père Desbois qu’il y avait de nombreux mémoriaux
autour des fosses, il m’a dit qu’on irait tourner ailleurs
, raconte-t-il.
Résultat, en regardant le film (diffusé sur France 3, le 12 mars 2008),
on a l’impression que la grande majorité des fosses, en Ukraine,
étaient jusqu’alors ignorées.
Forcément, c’est plus vendeur de présenter les choses ainsi !
” »
Et c’était plus “vendeur” aussi de présenter comme des découvertes
des faits « connus depuis soixante ans », et auxquels
« Raul Hilberg a consacré de très longs passages dans
La Destruction des juifs d’Europe (1961)
»,
déplore Claude Lanzmann, qui ne tolère pas qu’on empiète
sur son propre “Shoah”.
Réplique de Patrick Desbois à toutes ces critiques sur ses “approximations”,
ses « petits arrangements avec la vérité »
et son « attitude fuyante »
face à ceux qui le pressent de question ? « Je ne suis pas historien. »
Certes, mais il s’est laissé présenter comme tel par tous les media,
c’est en cette qualité qu’il avait obtenu son séminaire à la Sorbonne
et la Légion d’Honneur des mains de Sarkozy en personne et qu’après avoir accompagné
Benoît XVI en Israël, il avait été fait docteur honoris causa de l’université de Bar-Ilan
à Tel-Aviv (RIV. du 5 juin).
Depuis la tonitruante émergence de cet « homme de foi »
sur la scène historico-médiatique, un seul universitaire avait décelé
(et démonté) la “niaiserie” ou plutôt la supercherie,
documents à l’appui :



Robert Faurisson qui, dépuis décembre 2005, a consacré plusieurs écrits
à « ce sacré farceur de Père Desbois » :

http://robertfaurisson.blogspot.it/2007/11/le-pere-patrick-desbois-est-un-sacre.html

« A-t-on lu Faurisson ? » s’interrogerait naguère François Brigneau.
Le Monde aurait lu Faurisson (ainsi d’ailleurs que Vincent Reynouard,
voir la livraison de février-mars 2006 de Sans concession) qu’il se serait,
ainsi que beaucoup d’autres, évité une belle boulette.
Espérons que la leçon ne sera pas perdue.

C.-M. G.

_________________
J'adore fouiller dans les poubelles de l'Histoire,
on y trouve souvent des pages de l'Histoire arrachées,
raturées,cachées,souvent dérangeantes...


avatar
Jo la fouine

Nombre de messages : 875
Age : 49
Localisation : Archives nationales
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum