Phalange espagnole.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phalange espagnole.

Message  U-47 le Mer 10 Juil - 12:11






José Antonio Primo De Rivera  

             "Le fondateur du fascisme espagnol..."    



   Non, mais un héros et un martyr et surtout un "méconnu" d'ou ce 'post',
     selon le titre d'un  article important d'Arnaud Imatz paru dans Le Monde
  du 30 octobre 1983 et qui était ainsi conclu:

   
 "L'histoire est manifestement beaucoup plus riche et plus complexe
que ne le prétendent les idéologues.
  Et le débat historique est autre chose qu'un débat judiciaire."


         Le Monde accueillait encore à l'époque des propos non-conformistes!

    José Antonio Primo De Rivera était le fils du général Miguel Primo de Rivera
         dictateur de courte durée puis chef du gouvernement dont on peut conclure
         à la lecture de l'article qui lui est conscré de Michel Mourre ( éd.Bordas)
        combien l'oeuvre fut positive...

         José Antonio, jeune et brillant avocat,poursuivra l'idéal d'unité national
         et de rassemblement politique et social de son père...

         C'est le 29 octobre 1933 au théâtre de la comédie à Madrid qu'il organise
         la célèbre réunion de lancement de la Phalange espagnole dont le but sera
         de réaliser une "synthèse de la tradition et de la révolution"...

         En moins de trois ans, il rassemble autour d'une doctrine novatrice, catholique ,
           nationale et sociale, à la fois traditionnelle et progressiste, une élite militante issue
         de la droite et des forces traditionalistes mais aussi de la confédération anarchiste
         et même du parti communiste, ce que celui-ci ne lui pardonnera pas....

    José Antonio avait tout fait pour éviter à l'Espagne la guerre civile....

        Arnaud Imatz rappelle qu'après celle-ci, des personnalités républicaines
        dont le président du gouvernement de la République en exil, Félix Gordon Ordas,
          et encore Prieto,Zugazagoita,Echevarria  lui rendront hommage pour cela....

         Mais, arrêté et emprisonné à Alicante dès l'avènement du Front Populaire,
         soit trois mois avant le soulèvement national, il va être iniquement condamné à mort
         par un tribunal à la botte des communistes auquel il fait face magnifiquement!

          Il est fusillé le 20 novembre 1936,à l'âge de 33 ans....

          Son cercueil fut porté en 1939 d'Alicante à l'Escorial sur plus de 400 kms
          par des jeunes de la Phalange...

          En 1959 il sera transféré, toujours à dos d'homme, dans la basilique
         du Valle de los caîdos ou il repose désormais à côté du général Franco,  
           mort lui ausi un 20 novembre 1975..  



Source: Dictionnaire de la réplique.Centre Henri et André Charlier
Editions:Godefroy de Bouillon/2004,p.263-264.    

_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


 

http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html
avatar
U-47

Nombre de messages : 487
Age : 52
Localisation : Lille Nord
Date d'inscription : 22/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum