L'Allemagne Nazie: Une culture délirante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Allemagne Nazie: Une culture délirante.

Message  Béria le Mer 28 Nov - 12:10

L'Allemagne Nazie : Une culture délirante.


Source:
Image de guerre - Marshall Cavendish
La grande Histoire de la seconde guerre mondial - P.Montagnon - France Loisirs
L'Encyclopédie de l'histoire - Larousse


Une culture délirante

Signe de son totalitarisme,le régime nazi se servit de l’art comme d’un moyen
de propagande. Tout ce qui n’était pas dans la ligne était rejetés comme
« art dégénéré. »
Dès son accession au pouvoir, Hitler nomma Goebbels ministre de l’information
et de la Propagande.Ce dernier donna l’ordre aux SA et aux Hitlerjugend de purger
toutes les bibliothèques des livres « non-allemands ».
Amassés sur les places des grandes villes,ceux-ci étaient ensuite brûlés pendant la nuit. C’est ainsi que furent brûles les œuvres d’écrivains comme Heinrich Mann,Sigmund Freud et bien d’autre. Dans la musique aussi, des compositeurs novateurs comme Schönberg
ou Hanns Eisler faisaient injure à la patrie de Beethoven et de Wagner.
Hitler qui avait rêvé d’être peintre se fit une joie de purger l’art pictural qu’il jugeait,
selon ses propres critères esthétiques, « dégénéré ».
Une commission fût créé pour nettoyer les musées et les galeries d’art.
L’un de ses membres était célèbre pour ses caricatures opposant des glorieux « aryens »
à des juifs. Le conte Baudissin, autre membre, déclara que « le casque d’acier
du soldat était la forme la plus parfait et la plus pure jamais créée dans les temps modernes. 16.000 œuvres furent purgées : Post-impressionnistes, surréalistes,
cubistes, expressionnistes et plus généralement tout l’art abstrait allemand et étranger.
Après cette purification ; le régime nazi encouragea, dans tous les domaines
des œuvres de propagande.


Le Cinéma :

Goebbels comprit tout le parti qu’il pouvait tirer du cinéma.Dès 1933,il lançat
de grande production. Comme « le jeune Hitlerien Quex » ou « Hans Westmar ».
Il s’agissait de films biographiques offrant des modèles pour la jeunesse sur qui
se portaient tous les espoirs du Führer.



Le but était de fanatiser la nouvelle génération en lui proposant un idéal de vie meilleur. On oppose au nazi courageux et droit, le juif lâche et sournois.
Le cinéaste devient un agent de propagande.


La sculpture et l’architecture

De tous les beaux-arts, Hitler préférait de loin l’architecture et la sculpture qui
lui permettait d’assouvir sa mégalomanie.
La sculpture était le meilleur support pour illustrer les théories de la
«race des seigneurs."Arno Brecker et Josef Thorak furent les artistes favoris du régime.
Ils représentaient de gigantesque bas-relief, des statues figurant des hommes
aux larges épaules portant bouclier et épées.
Des femmes aux larges épaules portant des enfants.
Des chevaux cabrés à la crinière orgueilleuse.

voici des images d’œuvre de Josef Thorak :

http://www.essential-architecture.com/STYLE/STY-Realist.htm

Hitler voulait bâtir un Reich pour mille ans et que « même si le mouvement nazi devait
être réduit au silence, après plusieurs millénaire, les hommes contempleront avec
une stupeur empreinte de vénération le premier des édifices monumentaux
du III ème Reich » déclara t-il lors de l’inauguration du palais des congrès de Nuremberg.
Sa soif de construction de bâtiment grandiose était insatiable.
Il adorait les réalisations imposantes et théâtrales. Pendant cette période des
« Thinges » (théâtre en plein air) furent édifiés dans toute l’Allemagne.
Cela servait de cadre grandiose aux congrès politique ou toute la ferveur national-socialiste s’exprimait à l’unisson.
Cette architecture classique et gigantesque, se répandit dans toute l’Allemagne.
Outre le stade Olympique conçu par Werner March, des bâtiments administratifs
et des halls d’exposition de proportion colossale furent mis en chantier aux quatre
coins de l’Allemagne.



Un projet très fût la transformation de la Konigsplatz à Munich.
Cette place dessinée au début du XIXème Siècle sous le règne de Louis II de Bavière.
Elle fut remodeler pour en faire un forum du parti incluant des rangées de nouveaux bâtiments et deux temples d’honneur contenant les sarcophages des 16 martyrs
du parti tombé lors du putsch manqué de 1923.

http://arno.breker.free.fr/konigsplatz.htm

La plus grandiose des constructions nationaux-socialistes fût réalisé à Nuremberg
ou en 1946, un certain nombre de nazi seront condamné à mort.
Les architectes Ludwig Troost et Albert Speer élaborèrent les plans d’un vaste
complexe comprenant le Zeppelin Haven, un palais des congrès et le stade allemand.
Le choix de Nuremberg était tout un symbole, c’était la capitale au Moyen Age,
du saint Empire Romain Germanique. L’élément essentiel de cette réalisation était
la tribune officielle en granit de 30m de long dont les parois intérieures étaient
recouvertes de marbre et où Hitler fanatisait des centaines de milliers d’Allemands
lors des congrès du parti. Le but sous-jacent de tous ces symboles était de renforcé
la légitimité du régime et de revendiquer le droit de l’Allemagne à la domination
du XXème Siècle mais aussi du suivant, selon la doctrine du « Reich pour mille ans».
En 1945, l’Allemagne sortit heureusement de ce cauchemar, mais la plupart
des édifices grandioses n’était plus que ruines.

_________________
Après avoir goûté la démocratie,les citoyens
préfèrent re-voter communiste,ils trouvent ça
meilleur!
avatar
Béria

Nombre de messages : 182
Age : 51
Localisation : Archipel du Goulag
Date d'inscription : 04/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum